BannerWP_Racing_Prodotto

TÉMOIGNAGES

Bonjour Piet,

Sur votre demande, nous avons démarré avec l’essai de WP en 2014.

Au début, je pensais ‘ça sera peut-être bon, mais enfin, il ya déjà tant de produits sur le marché, nous verrons bien …’

Les voeufs et les reproducteurs l’ont reçu 2 jours par semaine, les pigeonneaux 3 jours à la même dose de 2 ml/litre d’eau potable.

On voyait directement que les fientes étaient nettement meilleures et après un certain temps les pigeons avaient obtenu une plume soyeuse.

Tenant compte de cette expérience, on a décidé d’augmenter l’administration de Wonder Pigeon en 2015 : actuellement ils sentent merveilleux en main et sont très doux :

-       Les jeunes 2015 reçoivent le WP selon un système d’interval : 2 jours oui – 1 jour non – de nouveau 2 jours consécutifs – …

-       L’équipe des voyageurs et des reproducteurs, on leur donne 3 à 4 jours par semaine.

Le Wonder Pigeon me plaît fort bien : SUPER !

Cordialement,

VEENSTRA Pieter

 

 

 

Cher Piet,

Comme convenu, pendant 2014, toute la colonie a reçu WP 3 jours par semaine à 2 ml/litre d’eau potable.

Il fut bientôt clair : les pigeons auxquels on a administré le Wonder Pigeon montraient vite :       -     Des fientes meilleures et plus petites, même chez les jeunes dans le nid.

-     Un appétit significant amélioré.

-     Une plume très douce et beaucoup plus de mue de duvée.

On peut lire la santé et la condition des pigeons en observant bien les excréments : l’aspect visible ne ment jamais.

Cette année, j’ai décidé de mettre toute la colonie sur WP à 1.5 ml/ litre : 5 à 6 jours par semaine, sans interruption, sauf si des médicaments sont nécessaires : bien entendu, pas pendant une période de traitement.

Cela me convient très bien et je suis absolument convaincu d’une valeur ajoutée !

Merci pour les conseils,

Hugo BATENBURG vd MERWE

 

 

Bonjour docteur,

En 2014, on avait décidé de tester le Wonder Pigeon uniquement dans la 2ième tour des jeunes, vu que :

-       Le produit n’était pas disponible auparavant

-       Franchement dit, je voudrais bien voir l’effet avant de le donner aux voeufs …

Mais une coïncidence apparaît : le moment que vous m’aviez donné le premier échantillon, tous mes jeunes ( 1er et 2ième tour) commençaient à vomir avec des fientes collantes, … vous le savez mieux que moi : des sypmtômes d’ Adeno-Coli, ‘La maladie des jeunes’ !

Comme test, le 1er tour a été traité avec des antibiotiques et le 2ième, sur votre demande, avec une dose doublée de WP c.a.d 4 ml/ litre d’eau potable, les deux groupes de pigeonneaux pendant une semaine. Avec étonnement, j’avoue que la santé du 2ième tour améliorait au moins assez vite que celle du premier tour. Depuis cette expérience, tous mes jeunes ont reçu le WP continu à 1.5 ml / litre même avec de temps en temps une acidification supplémentaire.

Suite au bon effet sur les pigeonnaux ( meilleure digestion, appétit, désir de voler, mue, … ), j’ai commencé à administrer le WP aux voeufs ( 2ml / litre ) exactement 5 jours avant l’enlogement du 1er classique de la nouvelle saison : Tours 450 km. Le résultat était super : contre 6.400 pigeons : 1-2-3-8-19- …

Dès ce moment, l’équipe de voeufs a été enlogée chaque quinzaine pour un vol de 600 à 800 km. La semaine de l’arrivée, j’ai donné toute la saison WP à la dose prescrite de 2 ml/ litre, aussi avant la victoire nationale de Cahors (735 km) du 14/06/14 contre 7.140 pigeons.

En 2015, Wonder Pigeon donné quotidiennement, seulement interrompu pendant une cure : p.ex : les pigeonneaux reçoivent WP dès le premier jour après le sevrage seulement interrompu pour un traitement mensuel de 3 jours contre la trichomoniase. Même aux reproducteurs et aux voeufs je donne quotidiennement 2 ml/litre Wonder Pigeon.

Un grand merci pour tout,

Mes salutations distinguées,

Rudi DE SAER

Champion de Belgique 2014

1° National Limoges 2012

1° National Souillac 2012

1° National Cahors 2014

 

 

Piet,

L’année d’essai 2014, Wonder Pigeon a été jugé sous toutes ses facettes pour les jeunes et les vieux, les éleveurs et les pigeons de concours et ceci à des doses différentes : les effets étaient parfois légèrement modifiés mais tous avec un fil rouge commun : un meilleur appétit, une meilleure digestion, des meilleures excréments, une plume comme de la soie, des entraînements supérieurs ét pour moi le paramètre le plus important pour la condition: les muscles de poîtrine encore plus roses !

A ce jour, je donne maintenant Wonder Pigeon aux voeufs, les femelles et les pigeonneaux de demi-fond :

- 3 à 4 fois / semaine (2ml/litre) ainsi que des vitamines, des minéraux ou des acides aminés.

- les 2 derniers jours, jusqu’à l’enlogement, la dose est augmentée à 3 ml/litre d’eau potable.

-les 2 autres jours, de l’eau potable acidifié d’une manière classique avec des acides de fruits

Les reproducteurs reçoivent tous les jours WP à la dose la plus faible : 1.5 ml/litre ou 3 ml/kg de mélange de grains.

Récemment, un foyer de la maladie ‘Adeno-Coli’ chez les jeunes qui avaient reçu WP quotidiennement ??? Probablement une combinaison de différents facteurs de stress : immédiatement après un traitement de tricho + démarrage des entraînements + contact avec d’autres pigeons + … je ne le sais pas. En tout cas, la dose a été augmentée et même doublée à votre avis jusqu’à 4 ml/litre pendant 5 jours, sans antibiotiques : assez vite une amélioration mais rechute de l’Adenovirose après quelques jours d’arrêt : maintenant administration continue à 2 ml/litre sans problèmes.

Si vous avez d’autres suggestions concernant l’utilisation de WP, je suis bien curieux !

Un grand merci pour la guidance sportive,

Cordialement,

Benny STEVENINCK

 

 

 

Posted in Senza categoria.